Le point G : où est-il situé ?

Publié le : 05 octobre 20214 mins de lecture

De nos jours, le désir des femmes est de plus en plus au centre de l’attention des gens. D’ailleurs, il existe certaines techniques pour pallier les dysfonctionnements sexuels féminins : perte de désir, absence d’orgasme….

Ainsi, parmi les solutions que peut apporter la chirurgie esthétique, l’agrandissement du point G connaît un succès grandissant. Concentrez-vous sur le point G et augmentez sa technologie pour retrouver une vie sexuelle plus épanouie.

Le point G : qu’est-ce que c’est ?

Le point G, également connu sous le nom de point de Gräfenberg, est une zone érogène découverte vers 1950 par le gynécologue Gräfenberg Ernest. Il fut le premier à parler de cette zone sensible chez la femme. Sphérique, de moins de 1 cm de diamètre, elle est située sur la paroi antérieure du vagin, à environ 3 cm de l’entrée du vagin. Il s’agit donc des glandes et du tissu érectile situés autour de l’urètre. Habituellement comparé à la prostate masculine, le point G augmente lorsqu’il est stimulé et on pense qu’il affecte l’orgasme féminin.

Pendant longtemps, l’existence du point G n’a pas été reconnue par tous les médecins. Des études ont montré que le point G affecte le désir sexuel et l’orgasme chez la femme.

Aujourd’hui, il existe deux types d’orgasmes :

  • L’orgasme clitoridien, plus facile à atteindre, qui implique une stimulation du clitoris.
  • L’orgasme vaginal est plus difficile à atteindre. L’objectif est de stimuler le point G. Ainsi, la stimulation du point G permettra aux femmes d’avoir un orgasme plus fort.

Où est le point G et comment y accéder ?

Le point G est situé à l’avant du vagin (bas-ventre), à environ 2 à 3 cm de l’entrée du vagin. Cette zone à l’aspect rugueux est particulièrement innervée par des nerfs, les femmes ressentiront donc une forte sensation de plaisir lors de la stimulation.

Pour y parvenir, l’auteur estime que la meilleure solution consiste à introduire les doigts dans le vagin, la paume vers le haut, de manière à ce qu’elle se courbe et atteigne la zone où commence l’entrée du vagin. Ensuite, il suffit d’utiliser l’index pour répéter l’action de « revenir », en exerçant une pression sur le point G jusqu’à ce que la femme atteigne l’orgasme. Évidemment, les ongles doivent être courts et l’hygiène des mains doit être impeccable.

Comment stimuler cette zone du vagin ?

Afin de stimuler le point G, vous et votre partenaire avez plusieurs autres options que les doigts. Les alternatives mentionnées sont des postures sexuelles. Par exemple, vous pouvez vous servir d’un pénis ou d’un vibromasseur. Pour y parvenir facilement, il est recommandé d’adopter une posture qui permet aux femmes de contrôler leurs mouvements. Par exemple, vous avez la position d’Andromaque (assis face à face avec la femme au-dessus) ; la position de l’Amazone où la femme est assise sur l’homme allongé. Il y a aussi la position de chien (l’homme derrière). L’avantage de ces positions est qu’elles permettent de stimuler l’intérieur du clitoris et la paroi vaginale supérieure.

Plan du site